Transitions, Mutations, Explosions: le tournant du XXème siècle

playlist

Nous en savons plus sur la culture musicale du XXème siècle que sur aucune autre période de l’histoire. En effet, s’il y a quatre types de sources permettant de reconstituer la musique du passé: les preuves physiques ou matériels, les images, supports et représentations visuelles, les écrits sur la musique et les musiciens et enfin la musique en elle-même; nous avons plus de sources concernant le musique depuis 1900 que concernant toutes les autres périodes de  l’histoire additionnées. Les nouvelles technologies du son enregistré, la photographie, le film, la télévision et les ordinateurs ont préservé et rendu disponibles toute sorte de manifestions musicales de presque toute nation et groupe social, nous donnant une image plus globale que pour les périodes précédentes où la musique n’a survécu que par la notation. D’un autre côté, la quantité de musique du siècle passé peut paraître insurmontable et notre proximité historique nous empêche encore de discerner ce qui est de la plus grande importance et les œuvres qui survivront à l’épreuve du temps.

La musique du XXème siècle fut aussi beaucoup plus diverse que celle des siècles précédents. Durant toutes les décennies, les musiciens ont réexaminé leurs positions par rapport à la musique et ont créé de nouvelles œuvres étonnantes. De nouvelles traditions émergèrent tels que le ragtime puis le jazz, les comédies musicales, la musique de film,  le rock, le rap et d’autres styles de musiques populaires. Dans les cercles classiques, certains compositeurs ont continué à écrire de la musique tonale, tandis que d’autres inventèrent de nouveaux systèmes d’organisation des sons, tels que l’atonalité, la polytonalité, les néo-tonalités et la méthode sérielle. Ce fut l’époque de la confrontation des styles, de l’impressionnisme,  l’expressionnisme, le néoclassicisme, le minimalisme, le néoromantisme; de l’exploration de nouvelles sonorités, de nouvelles approches, dont la musique expérimentale, la musique spatialisée, la musique électronique, l’indétermination, le hasard, les collages. Ces courants sont toujours actifs et font tous les ans l’objet de productions. La vie musicale contemporaine est ainsi la variée que jamais.