Schoenberg, Arnold

Arnold Schoenberg (1874-1951) fut l’un des compositeurs les plus influents du vingtième siècle. De nos jours, il est particulièrement connu pour ses oeuvres atonales et sa musique sérielle.

Schoenberg est né à Vienne, dans une famille de commerçants juifs. Il débuta le violon à l’âge de huit ans puis commença la composition en autodidacte, en imitant la musique qu’il jouait. À la mort de son père en 1891, Schoenberg dut arrêter ses études pour travailler comme clerc dans une banque. Il n’avait alors pas une grande science de la composition et de la théorie musicale bien qu’il put échanger régulièrement avec le compositeur Alexander Zemlinsky qui lui faisait parfois office de professeur. En 1901, Schoenberg épousa Mathilde, la fille de Zemlinsky et le couple partit s’installer à Berlin, où Schoenberg travailla dans un cabaret jusqu’à ce que Richard Strauss lui trouve un poste de professeur de composition au Conservatoire Stern. Deux ans plus tard, il revint à Vienne, où il donna des cours privés. C’est là qu’il eut ses élèves les plus célèbres: Alban Berg et Anton Webern, formant avec eux ce que l’on a appelé la deuxième école de Vienne. Bien qu’il ait eu le soutient de Gustav Mahler et d’autres musiciens progressistes, ses oeuvres étaient souvent mal reçues et controversées, particulièrement à partir du moment où il adopta l’atonalité en 1908. Il appris à peindre dans  le style expressionniste et se lia d’amitié avec de nombreux peintre de ce mouvement (l’un d’entre eux eut une liaison avec Mathilde, qui quitta même le domicile familial pour le suivre avant de revenir vers Schoenberg pour le bien de leurs deux enfants).

Après la première guerre mondiale, Schoenberg fonda et dirigea la société des concerts privés de Vienne avec laquelle il donna environ 350 concerts entre 1919 et 1921, jouant et faisant jouer ses oeuvres ainsi que celles de ses élèves et de ses amis. Après une impasse créative, il formula la méthode de composition sérielle qu’il utilisa dans sa suite pour piano (1921-1923) ainsi que dans les oeuvres qui suivirent.

Mathilde mourut en 1923 et un an plus tard,Schoenberg épousa Gertrud Kolisch. Ils eurent trois enfants avant de retourner à Berlin. En 1933, les nazis arrivèrent au pouvoir en Allemagne et annoncèrent leur intention d’écarter tous les professeurs Juifs de l’enseignement académique. Bien qu’il se soit converti au protestantisme à l’âge de vingt-quatre ans pour échapper à l’anti-sémitisme, il se reconverti au judaïsme après avoir emménagé en France avec toute sa famille. Il continua son voyage jusqu’aux Etat-Unis où il s’installa à Los Angeles en 1934. Làs-bas, il fut nommé professeur à UCLA (Université de Los Angeles) où il enseigna jusqu’à l’âge de soixante dix ans. Schoenberg, en bon superstitieux, craignait le chiffre 13 et c’est le 13 Juillet 1951 qu’il mourut à Los Angeles. Il vécu plus longtemps que ses illustres élèves.

Oeuvres principales

4 Opéras: Erwartung, Die glückliche hand, Von heute auf morgen et Moïse et Aaron

Pierrot Lunaire

Gurrelieder

De nombreux lied

Des pièces pour choeurs

2 symphonies de chambre

5 pièces pour orchestre

Des variations pour orchestre et d’autre oeuvres orchestrales

5 quatuors à cordes

Verklärte nacht

1 quintet à vents et d’autres oeuvres de musique de chambre

1 suite pour piano et de nombreuses autres oeuvres pour piano