Mozart, Jean Chrysostome Wolfgang dit Amadeus

Dès l’âge de six ans et jusqu’à sa mort prématurée à 35 ans, Mozart fut un compositeur prolifique. Maître dans tous les styles, il est largement considéré comme l’un des plus grands compositeurs de toute l’histoire de la musique classique occidentale. Ses sonates et concertos pour piano, ses opéras de maturité, ses symphonies ainsi que ses pièces de musique de chambre et pour chœur sont au coeur du répertoire et représentent le style de l’époque classique.

Mozart est né à Salzbourg, un état quasi indépendant gouverné par un archevêque. Son père Léopold était violoniste et compositeur au service de l’archevêché. Le talent musical de Wolfgang et de sa grande soeur Nannerl s’est révélé très tôt. Léopold les a emmené dans des tournées de concerts à travers l’Europe, exhibant leurs talents d’enfants prodiges. Mozart était effectivement un enfant prodigieux: dès l’âge de trois ans, il est prouvé qu’il avait déjà l’oreille absolue. À cinq ans, il était déjà un claveciniste accompli. Il commença à composer dès l’âge de six ans. À sept ans, il savait déchiffrer la musique et harmoniser des mélodies dès la première écoute et improviser sur des thèmes imposés. Malgré la difficulté de tous ces déplacements fréquents, ces voyages ont permis à Mozart d’entendre et de jouer une énorme variété de styles musicaux. Il composait à une vitesse époustouflante, livrant 34 symphonies, 16 quatuors à cordes, 5 Opéras et plus d’une centaine d’œuvres avant l’âge de 18 ans.

Mozart a passé les années entre 1772  et 1780 à Salzbourg comme maître de musique de la court de l’Archevêque Colloredo. En 1781, contre l’avis de son père, il quitte le service de l’archevêque pour s’installer à Vienne, convaincu qu’il pourrait gagner sa vie en tant que professeur, concertiste et compositeur. Il eut effectivement un certain succès, étant reconnu comme le meilleur pianiste de Vienne et jouissant du triomphe de son Singspiel (Opéra/Théâtre) Die Entführung aus dem Serail (L’enlèvement au Sérail). Avec le soutien sans enthousiasme de son père, Mozart se maria avec Constance Weber durant l’été 1782. Leur mariage fut heureux et aimant. Si quatre de leurs enfants moururent nourrissons, deux de leurs fils vécurent jusqu’à l’âge adulte. Le plus jeune fut même compositeur. 

La composition, qu’il pratiquait à une vitesse prodigieuse, les cours privés, les cachets de concerts et la vente de sa musique aux éditeurs assuraient à Mozart des revenus confortables, au grand étonnement de Mozart père. Lors d’une soirée chez les Mozart, le compositeur Joseph Haydn a dit à Léopold Mozart: « Je vous dis que votre fils est le plus grand compositeur que je connaisse de près ou de loin. Il a du goût, et, ce qui est mieux, une connaissance approfondies de l’art de la composition. » À la fin des années 1780, le ménage souffre de problèmes financiers dus à l’explosion des frais plus qu’à la chute des revenus. Par ailleurs, les relations entre père et fils, tendues depuis plusieurs années, ont vraisemblablement contribuées à éloigner Mozart de sa soeur Nannerl dont il était si proche dans son enfance. La mort prématurée de Mozart à l’âge de 35 ans a suscité de nombreuses fausses rumeurs, dont un empoisonnement criminel, mais il semble que Mozart soit mort après de forts accès de fièvre dus à une maladie infectieuse. Mozart a composé plus de 600 pièces qui sont listées et numérotées dans l’ordre chronologique dans un catalogue thématique effectué par Ludwig von Köchel en 1862. Les numéros en K sont utilisés universellement pour identifier les œuvres de Mozart.

œuvres principales

L’enlèvement au sérail

Le mariage de Figaro

Don Giovanni

Cosi fan tutte

La flûte enchantée

15 autres opéras et pièces de théâtre musical

17 Messes

Requiem

55 Symphonies

23 Concertos pour piano

15 Autres concertos

26 Quatuors à cordes

19 Sonates pour piano

De nombreuses chansons, airs, sérénades, divertissements et danses et beaucoup d’autres œuvres vocales et instrumentales.