Debussy, Claude Achille

Claude Debussy (1862-1918) eut une influence considérable sur ses contemporains et la génération suivante de compositeurs. Il créa une musique au son novateur et aux couleurs délicates.

Debussy est né dans la banlieu de Paris dans une famille de classe moyenne. Il débuta ses études musicales à l’âge de dix ans au conservatoire de Paris où il pris d’abord des cours de piano puis de composition. Au début des années 1880, il travailla pour Nadezhda von Meck, mécène de Tchaikovsky. Son travail l’amena à aller deux fois en Russie, où il pris connaissance des oeuvres récentes de Rimsky-Korsakov et d’autres compositeurs Russes qui eurent une influence considérable sur son style et sa façon d’orchestrer. En 1884, il gagna le prestigieux grand prix de Rome. Il passa ensuite deux ans en Italie. De retour à Paris en 1887, il se rapprocha de plusieurs poètes symbolistes et d’autres artistes. Il fit un pélerinage à Bayreuth entre 1988 et 1889 pour y entendre les opéras de Wagner. Ce voyage l’amena à prendre conscience du pouvoir de la musique de Wagner et de la grande influence qu’elle avait sur lui. 

Dans les années 1890, Debussy partageait sa vie avec Gabrielle Dupont. Le couple vivait à Montmartre, un quartier « Bohémien », foyer de plusieurs mouvements artistiques. Il trouva sa voix, composant une série de mélodies, ses premières pièces pour piano, le Prélude à l’après-midi d’un faune et l’opéra Pelléas et Mélisande. La première de son opéra, en 1902, fit de lui une star du jours au lendemain. Il gagnait sa vie comme critique musical et grâce aux revenues d’édition de ses partitions. 

Gabrielle le quitta en 1898. L’année suivante, Debussy épouse Lilly Texier. En 1903, il tomba amoureux d’Emma Bardac, avec laquelle il eu un enfant en 1905 et qu’il épousa en 1908. Il était alors bien établis et considéré comme le plus grand compositeur français de son époque. C’est à cette époque qu’il écrivit ses oeuvres orchestrales La mer et Images ainsi que des oeuvres pour piano qui rentrèrent vite au répertoire. En 1914 il fut diagnostiqué d’un cancer. S’en suivi une période de dépression due à la première guerre mondiale. Il retrouva néanmoins un élan de productivité et composa ses études pour piano et trois sonates de musique de chambre avant sa mort en 1918.

Oeuvres principales

Pelléas et Mélisande

Prélude à l’après midi d’un faune

Nocturnes

La mer et d’autres oeuvres pour piano

1 quatuor à cordes

des sonates

des oeuvres de musique de chambre