Vivaldi, une chronologie

1678

Naissance le 4 Mars à Venise, d’un père violoniste: Giovanni Battista et d’une mère: Camilla Calicchio, fille de tailleur.

Baptême le 6 Mai

Tremblement de terre à Venise. C’est probablement dès la naissance que Vivaldi montre les signes d’une maladie respiratoire que l’on assimile aujourd’hui à de l’asme et qui l’affectera toute sa vie.

1685

Le 23 Avril, Giovanni Battista Vivaldi est engagé comme violoniste à Saint Marc.

1690

Mort de Legrenzi, maître de chapelle de Saint Marc qui fut probablement l’un des professeurs d’Antonio Vivaldi.

1693

Le 18 Septembre, tonsure d’Antonio Vivaldi qui entre au séminaire dans l’église de Sain Géminiano et Saint Giovanni à Oléo tout en continuant à vivre chez ses parents.

1696

Première apparition publique comme violoniste surnuméraire pour les services de Noël de la Basilique Saint Marc.

1703

Le 23 Mars, Vivaldi est ordonné prêtre.

Il obtient également son premier poste officiel au mois de Septembre: Maestro di violino au Pio Ospedale della Pietà (sous la direction de Gasparini)

1704

Augmentation de salaire pour l’enseignement de la viole anglaise. (famille d’instruments de tailles différentes ayant des cordes sympathiques comme la viole d’amour).

1705

Composition et exécution des concertos ainsi que de messes quotidiennes à la Pietà. Vivaldi a une solide réputation de compositeur. Ses oeuvres circulent sous forme de partitions manuscrites.

Publication de l’Opus 1 par Giuseppe Sala Sonatas da camera a tre (douze concerti pour 1, 2, 3 et 4 violons)

1706

Trois ans après son ordination, il cesse de dire la messe, sacrifiant ses revenus de Prêtre résident à la Pietà.

1707

Une joute musicale oppose Vivaldi à un autre prêtre violoniste: Don Giovanni Rueta.

Voyages de Alessandro Scarlatti, Domenico Scarlatti, Georg Friedrich Haendel à Venise.

1708

Frédéric IV du Danemark à Venise (il y reste jusqu’en 1709). Il assiste à un concert de Vivaldi.

1709

Rupture du contrat avec la Pietà

Flou sur les activités du compositeur

Publication de l’Opus 2: douze sonates pour violon et basse continue

1710

Probables voyages à Amsterdam et Brescia

1711

Publication de l’Opus 3 L’estro armonico (12 concerti pour 1,2,3 et 4 violons) édité chez Estienne Roger à Amsterdam et dédié à l’héritier du Grand-duché de Toscane, Ferdinand de Médicis, prince de Florence (1663-1713). Ce volume marque la transition entre Concerto Grosso et Concerto de soliste. Les ouvrages contemporains de Torelli (1709) et Corelli (1714) restent fidèles au concerto grosso. Cet opus est diffusé à travers toute l’Europe. Johann Sebastian Bach en fit un arrangement.

Le Concerto Grosso est en quatre mouvements: lent – vif – lent – vif et oppose deux groupes instrumentaux: un groupe de solistes ou concertino et un groupe orchestral ou ripieno

Les Concertos de soliste de Vivaldi sont généralement en trois mouvements vif – lent – vif (comme une ouverture à l’Italienne). Le groupe de soliste est remplacé par un soliste virtuose confronté à l’orchestre.

En Septembre, Vivaldi est de retour à la Pietà.

1712

Création du Stabat Mater pour Alto à Brescia

1713

À 35 ans Vivaldi monte son premier Opéra: Ottone in villa, créé le 17 Mai 1713 à Vicence avec l’oratorio Vittoria navale predetta dal santo pontefice Pio V Ghislieri (perdu) pour la pontification du pape Pie V.

Après cette première expérience, Vivaldi composa un Opéra par an jusqu’en 1739.

Fin 1713 Vivaldi est nommé impresario du Teatro Sant’ Angelo. Il avait en charge l’administration, la programmation, le recrutement des musiciens et des chanteurs, ainsi que le financement de l’opéra, en plus de ses obligation à la Pietà.

1714

Premier Oratorio pour la Pietà: Moyses deux pharaonis.

Publication de l’Opus 4 La Stravaganza 12 concertos pour violons à Amsterdam

Deuxième Opéra: Orlando finto pazzo

1715

Pastiche Nerone fatto Cesare

1716

Opéras: Arsilda, regina di Ponto, La Costanza triofante

Publication de l’Opus 5, 6 sonates pour un ou deux violons avec basse continue à Amsterdam chez Jeanne Roger.

Création à la Pietà de l’oratotio Juditha triumphans

1717

Opéras: L’incoronazione di Dario, Tieteberga

Pisendel à Venise, il se lie d’amitier avec Vivaldi

Publication de l’Opus 7 douze concerti pour hautbois et dix pour violon, cordes et basse continue

1718

Opéra: Armida al campo d’Egitto, Teuzzone, création à Florence de Scanderberg

1719

Opéra, Tito Marlio

1720

Opéra: La Candace, La verità in cimento

Pastiche: Felippo, Ré di Macedonia

Publication du livre satirique Il teatro alla moda de Benedetto Marcello. Vivaldi fait partie des cibles de l’auteur.

1722

Opéra: Ercole sul Termodonte. Pour le carnaval suivant, il est de retour à Rome pour Il Giustino

Pastiche: La virtù trionfante dell’ ordio (Vivaldi compose uniquement l’Acte II)

Voyage pour Rome avec une recommandation à la princesse Borghèse par Alessandro Marcello (frère de Benedetto)

Reçu par le pape Benoît XIII

Portrait sur le vif par Pier Leone Ghezzi

img_0433

1723-1725

La présence de Vivaldi à la Pietà est plus épisodique. Après 1725 il disparaît des registres du personnel régulier de l’établissement.

1724-1725

Voyage à Rome

À Amsterdam, Michel-Charles Le Cène, gendre d’Estienne Roger publie l’Opus 8 Il cimento dell’ armonia et dell’invenzione (la confrontation de l’harmonie et de l’invention), 12 concertos pour violon dont les quatre premiers sont les Quatre saisons qui avaient déjà circulés en copies manuscrites avant cette édition. Ces concertos remportent un grand succès à l’étranger. Ils sont joués en concert à Londres et à Paris, notamment au Concert Spirituel en 1728.

Cantate Gloria e Himeneo en l’honneur du mariage de Louis XV

Sérénade La Sena festeggiante

1726

Opéra: Dorilla in Temple. Premier rôle d’Anna Giro, une élève avec laquelle Vivaldi entretiendra une relation amicale suivie tout au long de sa vie. Création à Venise de Cunegonda et de La Fede tradita e vendicata. Création à Prague de La Tirannia castigata. Dorilla in Tempe.

1727

Publication à Amsterdam de l’Opus 9 La Cetra 12 concertos pour violon et 1 pour deux violons, cordes et basse continue.

Le 19 Septembre 1727, un concert des oeuvres de Vivaldi est donné chez l’ambassadeur de France à Venise: le comte de Gercy, pour la naissance des filles du roi de France

Sérénade L’Unione della Pace et di Marte et Te Deum

1728

Opéra: Rosilena ed Oronta créé à Venise, L’Atenaide créé à Florence.

6 Mai décès de sa mère

En Septembre, Vivaldi est présenté à l’Empereur du Saint Empire: Charles VI qui entreprendrait Vivaldi pour sa cours de Trieste

1729

Publication à Amsterdam des Opus 10 6 concertos pour flûte et 11 5 concerti pour violon et un pour hautbois, cordes et basse continue.

1730

Publication probable à Amsterdam de l’Opus 12 5 concerti pour violon, cordes et basse continue et un pour cordes sans solistes

Vivaldi déménage près du Palazzo Bembo donnant sur le grand canal

Voyages probales

Opéras: Alvilda et Regine dei Goti sont créés à Prague.

1731

Opéra: Semiramide créé à Mantoue

1732

Opéra: La fida ninfa créé à Vérone, Doriclea créé à Prague.

1733

Retour musical à Venise pour le transfert des reliques du doge à Saint Marc.

Laudate Dominum

Opéra: Liroé (adaptation) est créé au mois de Février. Deux autre opéras: Montezuma et L’Olimpiade sont créés au mois de Novembre.

1735

Opéras: L’Adélaide, Il Tamerlano, et Aristide sont créés à Vérone. La Griselda est créé à Venise.

Rencontre avec Goldoni.

1736

Opéra: Ginerra, principesse di Scozia créé à Florence.

Vivaldi est de nouveau maestro dei concerti à la Pietà.

Son père meut le 14 Mai.

1737

Opéra: Catone in Utica

Publication de l’Opus 13 Il pastore fido, 6 sonates pour flûte, musette, vièle, hautbois ou violon et basse continue.

1738

Vivaldi n’est pas renouvelé comme maître de chapelle à la Pietà. Il continue néanmoins à collaborer avec l’école.

Probable voyage à Amsterdam.

1740

Trois concertos pour la Pietà: RV 540, 552 et 558. Il vendit par la suite de nombreuses oeuvres vocales sacrées à l’institution.

Sinfonia RV 149

Voyage à Vienne, probablement pour la production d’opéras pour le Kärntnertortheater de Vienne qui auraient été annulées par la suite en raison de la mort de l’Empereur Charles VI. (Les théâtres sont fermés)

1741

Vivaldi est resté à Vienne où il meurt le 27 ou le 28 Juillet. Anna Giro, qui l’accompagnait, rentra à Venise pour reprendre sa carrière.

1742

Création posthume de l’opéra L’oracolo in Messenia