Max Richter

Max Richter est un compositeur Germano-Britanique né le 1966 à Hamelin en Allemagne. Sa famille déménage très tôt à Bedford, dans le nord de Londres, en Angleterre. C’est là qu’il grandit et fait ses premières découvertes musicales. Il découvre Bach, Mozart et Beethoven grace à ses parents, Stravinsky dans le Fantasia de Disney. Malgré un fort intérêt pour la musique, ses premiers essais d’apprentissage ne sont pas concluants. C’est à l’adolescence que Max Richter prend des cours de piano dans un conservatoire. Il rattrape le temps perdu et poursuit sa formation musicale classique à l’Université d’Edimbourg puis à la Royal Academy of Music. Ses influences ont toujours été diverses. Il s’intéresse à la musique classique qui lui est présentée au conservatoire ou qu’il découvre avec ses parents, vit entouré par l’essort de la musique pop et rock des années 1970 (Beatles et Beach Boys) au punk et s’intéresse particulièrement aux sons électroniques (Kraftwerk) au point de fabriquer lui-même ses synthétiseurs. Après sa formation à la Royal Academy of Music, il se rapproche du compositeur d’avant-garde italien Luciano Berio auprès duquel il poursuit l’étude de la composition. C’est à Florence, auprès de Bério qu’il trouve le langage musical qui fera son succès. Plus limpide, moins complexe, plus épuré, Bério, loin de l’obliger à suivre sa trace, le révèle à lui-même. Il ressort de cet enseignement comme un compositeur minimaliste, (d’autres disent post-minimalistes) dans la veine des Américain Terry Riley, Michel Nyman, et Phill Glass. 

Si Max Richter est le compagnon de route d’artistes pop et électro anglais, sa carrière de compositeur classique prend de l’essort grace au soutient de la BBC. Il est amené à collaborer à des créations de disque, d’oeuvres de concert ou de ballets, mais c’est la musique de film qui consacrera la popularité de Max Richter auprès du grand public. Aujourd’hui il est particulièrement pour ses oeuvres utilisées ou composées pour les films Shutter Island (Martin Scorsese), Valse avec Bashir (Ari Folman) et les séries Black Mirror et The Leftovers.

Le public apprécie son langage simple, clair et limpide, à la croisée des langages classique, pop et électro. 

L’OEUVRE DE MAX RICHTER

Discographie:

Memoryhouse (2002)

The blue notebooks (2004)

Songs from before (2006)

24 Postcards in full color (2008)

Infra (2010)

Recomposed by Max Richter, Vivaldi Four seasons (2012)

From Sleep (2015)

Three Worlds Music from Woolf works (2017)

The Blue Notebooks

Collaborations:

Rain, installation (2012)

Infra, Ballet de Wayne MacGregor (2008)

Sum, Ballet de Wayne MacGregor (2012)

Excerpts from « Im Anderen Raum » for the SemperOper Ballett Dresden, Germany. from Pontus Lidberg on Vimeo.

 

Ballet avec Pontus Lidberg

Woolf Works, Ballet de Wayne MacGregor (2015)

Exile, Ballet Paul Lightfoot et Sol Leon  (2017)

Woodkid, the goldenage (2013)

Musiques de films, séries (liste non exhaustive):

Hope, Stanislaw Mucha (2007)

Lost and found, Philip Hunt, 2008

Walz with Bashir, Ari Folman (2008)

Henry May Long, Randy Sharp (2008)

La primera linea, Renato de Maria (2009)

Die Fremde, Feo Aladag (2010)

Womb, Benedekt Flighaus (2010)

My trip to Al-qaeda, Alex Gribney, (2010)

How to die in Oregon, Peter D. Richardson (2010)

Sarah’s key, Gilles Paquet-Brenner (2010)

Impardonables, André Téchiné (2011)

Perfect sense, David Mackensie, (2011)

Citizen Gangster, Nathan Morlando (2011)

Syngué Sabour, Atiq Rahimi (2012)

Spanien, Anja Salomonovitz (2012)

Wajda, Haifaa Al-Mansour (2012)

Lore, Cate Shortland (2012)

La Religieuse, Guillaume Nicloux (2013)

The Lunchbox, Ritresh Batra (2013)

The last days on Mars, Ruarì Robinson (2013)

The congress, Ari Folman (2013)

La marque des anges – Miserere, Sylvain White (2013)

96 Heures, Frédéric Schoendoerffer (2014)

Escobar: Paradise Lost, Andrea di Stefano (2014)

Disconnect, Henry-Alex Rubin (2014)

Testament of Youth, James Count (2014)

The leftover Saisons: 1, 2 et 3, Damon Lindelof, Tom Perotta (2014)

In the forest, Patricia Rozema (2015)

Morgan, Luke Scott (2016)

Miss Sloane, John Madden (2016)

Black Mirror (série, épisode Nosedive), Joe Wright (2016)

Return to mountauk, Volker Schlondörff (2017)

Guerilla (série), John Ridley, Sam Miller (2017)

The sense of an ending, Ritesh Batra (2017)

Taboo (série), Kristoffer Nyholm, Anders Engström (2017)

Hostiles, Scott Cooper (2017)